La consommation d'énergie augmente quand le temps entre deux transferts augmente, cette augmentation se produit car l'interface Wi-Fi reste à l'état actif ce qui consomme 3 à 3,5 joules par minute[53]. Le phénomène d'état de « queue » est également très impactant sur la 3G. Du fait de la méconnaissance de la consommation d'énergie par le Navigateur web, le code de nombreux sites n'est pas optimisé et oblige le navigateur à utiliser plus de puissance que nécessaire[83]. Cette valeur élevée est en partie due au rétroéclairage du smartphone. Depuis, leau a coulé sous les ponts, et la technologie a beaucoup évolué. Côté connectivité, le réseau Wi-Fi est environ quatre fois plus efficace que la 3G[36]. La communication réseau (le téléchargement), le décodage et l'affichage sont les trois actions les plus consommatrices d'énergie[93],[94]. Il y a une différence substantielle (+27,6 % dans le pire des cas, 9,0 % en moyenne) entre la consommation de la batterie et la consommation d'énergie du smartphone à cause de pertes dans la batterie. La complexité de ces applications est de taille. Mais si l'on pense souvent que le nombre fait la force, ce qui compte aussi ici c'est la fréquence à laquelle tous ses jolis cœurs fonctionnent. L’appareil fonctionne alors normalement. : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article. Comme son nom l'indique, donc, le SoC est une puce. Les deux paramètres qui influent sur la consommation d'énergie sont l'intervalle de temps et l'intervalle de distance qui produisent le rafraîchissement de la localisation. mini. Ce jeu est développé par Fanatee Games, contient plein de niveaux. Contrairement à la 3G, l'énergie à l'état de « queue » ne représente que 30 % de l'énergie de transfert. La tension nominale est la tension que l'on doit fournir à la lampe pour qu'elle fonctionne normalement. Or, vous l'aurez compris, le SoC comprend l'ensemble des composants qui font fonctionner le smartphone, dont le processeur. Ceci peut se traduire par le paramétrage du rafraîchissement toutes les minutes ou tous les 20 mètres plutôt que toutes les 30 secondes et tous les 10 mètres[105]. La mesure de la puissance a pour objectif d'établir une mesure précise de la puissance consommée[116]. Mais, une étude de Opower montre que la question de l'impact de la consommation d’énergie des smartphones sur la consommation d'énergie globale est plus complexe. D'autres chercheurs tentent d'exploiter les mouvements de l'utilisateur afin de recharger la batterie du téléphone, mais ils n'en sont qu'au stade initial[16],[128]. Ordre de grandeur de la puissance des appareils électriques. L'écart entre l'énergie stockée dans la batterie et l'énergie consommée par les composants principaux a augmenté avec chaque génération. Lorsqu'une nouvelle version d'un smartphone est mise sur le marché, les anciennes ne sont plus à la mode et leur prix changera en conséquence pour refléter cette réalité. De quoi s’assurer plusieurs années de support logiciel à bon prix. Cela équivaut à 39 heures de fonctionnement d'une ampoule de 60 watts ou encore à l'énergie utilisée par une voiture pour parcourir 8 km[142]. De plus, la consommation d'énergie des navigateurs mobiles varie pendant le chargement des mêmes pages et images. La consommation énergétique d'un smartphone est définie par la quantité d'énergie utilisée par le smartphone afin de faire fonctionner les services qu'il propose. De plus, certains jeux vidéo nécessitent une interaction de l'utilisateur qui implique l'utilisation fréquente des différents capteurs, par exemple, les détecteurs d'inclinaison ou de déplacement des doigts sur l'écran tactile, influant sur la consommation d'énergie[97]. Cette différence s'accroît considérablement lorsque la bande passante augmente (mesures effectuées à partir d'un smartphone « ZTE V880 »)[71]. Toute la performance du smartphone repose donc sur lui. Le cloud computing peut donc potentiellement permettre d'économiser de l'énergie, même si toutes les applications ne doivent pas être migrées vers le Cloud[135]. C'est plutôt la taille des données qui domine la consommation d'énergie que les temps d'inter-transfert[62]. 1 Top 3 des smartphones 4G. L'interface GSM s'expose à une petite quantité énergie de maintenance, entre 2 et 3 Joules par minute pour garder l'interface éveillée. De plus, un composant d'un smartphone peut avoir un ou plusieurs niveaux d'états de puissance[21] : Les smartphones modernes sont équipés d'une grande variété de composants matériels intégrés. De plus l'énergie est l'une des principales ressources qui lorsqu'elle est épuisée, rend toutes les applications de l'appareil mobile inopérantes, y compris celles qui sont essentielles telles que les appels d'urgence[7]. La recharge de la batterie ne consomme que 40 % de l'énergie totale consommée, par contre 55 % est perdue à cause du branchement inutile du chargeur, les 5 % restants correspondent à une durée de charge trop longue du téléphone[143]. Un grand nombre d'applications sont inutilement avides d’énergie[99]. Par exemple, l'encodage vidéo nécessite un traitement lourd qui draine la batterie du smartphone si elle est faite sur le processeur du smartphone[134]. L'écran est le dispositif de sortie principal pour l'interaction avec l'utilisateur final[23]. Batterie L’autonomie de la batterie du smartphone dépend bien sûr de l’usage qu’on en fait. 3 5. Faire son choix dans cet univers foisonnant que constitue le marché du Smartphone relève souvent d’un casse-tête. Mais les résultats mesurés dépendent aussi énormément du contexte d'utilisation. Le matériel graphique dédié, avec un processeur graphique (GPU[note 13]), disponible sur le haut de gamme des smartphones, a permis de fournir à la fois une exécution plus rapide et une plus faible consommation électrique[42]. Plus l’écran est grand, plus il consomme. Le minimum syndical aujourd'hui étant de 1,4 GHz, alors qu'ils peuvent aller jusqu'à 3 GHz. Une recharge quotidienne est donc très peu onéreuse. Or les données mesurées montrent plutôt une consommation de 25 mW à l'état de veille et 120 mW à l'état actif (en transfert de données)[47]. En augmentant l'épaisseur des smartphones, il devient possible de faire des batteries plus épaisses et donc plus lourdes. Les câbles USB 3.0 peuvent fournir 900 mA. Voici le résultat de son classement pour les bogues d’énergie matériels : Beaucoup de sites populaires fournissent une version mobile, optimisée pour écran de petite taille. Puis le protocole de contrôle de ressources radios (en) qui est responsable de l'allocation de canal et de la mise à l'échelle de la puissance consommée par l'interface réseau sur la base de temporisateurs d'inactivité[54]. DATE '06. Par exemple, la consommation énergétique annuelle d'un abonné est estimée à 2,34 kWh. Cette différence s'explique uniquement par le coût énergétique de l'interface radio 3G[86]. ICTTA '06. Par exemple, le processeur n'est pas sollicité lors de la recherche de nouveaux réseaux Wi-Fi, en revanche, il est largement utilisé par la plupart des jeux[30]. En fin de compte, ce sont tous les smartphones qui paraitront vieux et démodés. Parce qu'à défaut de pouvoir avoir des smartphones qui durent plusieurs jours, on sera bien content de pouvoir les regonfler à bloc en un rien de temps ! Le smartphone transite de l'état « RRC-veille » vers l'état « RRC-connecté » lorsqu'il y a une réception ou émission de données[67]. Découvrez les discussions, trucs et astuces et conseils de la communauté sur Puissance d'un smartphone En d'autres termes, la consommation de l'écran représente environ 35,5 % de la puissance active du smartphone[31]. L'interface Bluetooth possède trois états. En effet, les logiciels produisent une quantité de travail, pendant un temps donné (par exemple accès entrée-sorties, encodage ou décodage de données), ce qui donne lieu à des opérations sur le matériel[18]. Finalement, la question que se pose un utilisateur lorsqu'il exécute une application mobile est : « Combien de temps puis-je utiliser mon téléphone en exécutant cette application ? Certains chercheurs, de l'université de Stanford, utilisent les nanotechnologies pour concevoir des batteries capables de produire dix fois la quantité d'électricité des batteries lithium-ion actuelles[16],[127]. Il est aussi à noter qu'en raison niveau d'une puissance plus élevée de l'interface radio 3G[89], l'envoi d'un SMS en utilisant la 3G est toujours plus consommateur d'énergie que l'utilisation de GSM[88]. Vous pouvez aussi avoir des données sur le ping (le temps de latence entre émission et réception d’un paquet d’informations), la vitesse de votre connexion, les interférences et la fréquence utilisée. L'un des problèmes fondamentaux est le rendement de la conversion de l'énergie à partir du réseau de distribution électrique pour fournir un travail utile. Un tout petit élément doté d'immenses pouvoirs. La ligne à lire à ce sujet parmi les caractéristiques techniques va vous donner un chiffre exprimé en milliampère-heure (mAh). La mémoire flash, elle, contribue peu à la consommation d'énergie. A contrario, le rétroéclairage consomme une quantité d'énergie négligeable lorsque le smartphone est à l'état inactif (7,8 mW)[40]. Depuis 2011, le visionnage de contenus vidéo premium a augmenté sur les tablettes et les smartphones, tandis que les ordinateurs personnels accusent une baisse marquée. Les smartphones sont équipés de multiples interfaces réseaux sans fil qui leur permettent de répondre aux différentes demandes de communication et de réseau. L'exécution d'environ 30 secondes de ces applications consomme de 0,35 % à 0,75 % d'une charge complète de la batterie, un taux qui pourrait vider l'ensemble de la batterie en quelques heures[101]. Moins d’un quart des smartphones que nous avons à ce jour testés en laboratoire sont étanches ; pourtant, cette caractéristique est très appréciable. Le Wi-Fi est une norme de connexion sans fil de courte portée (100 mètres) et qui offre une bande passante de 11 Mb/s pour la norme IEEE 802.11b[47], ou encore 54 Mb/s pour la norme IEEE 802.11g[52]. Des mesures faites sur l'interface de la carte SD[note 5], une SanDisk 2 Go, montrent une augmentation de la puissance de 2,2 mW pour les écritures, et une augmentation de 21,1 mW pour les lectures[note 12],[37]. Ces applications, qui nécessitent des localisations en temps réel, consomment beaucoup d'énergie[74]. Il s'agit en fait de l'acronyme d'un terme anglais qui vous éclairera tout de suite beaucoup plus : System on a Chip. Or différentes études montrent que tel n’est pas le cas. De plus, comme le réseau GSM est payant et que le réseau Wi-Fi est gratuit, ce dernier devrait être le réseau de prédilection pour le transfert de données[26]. La consommation d'énergie du processeur est fortement influencée par l'utilisation et la fréquence de la CPU[note 7],[29]. Et il faut donc bien noter que plus votre smartphone se veut puissant, et plus vous exploiterez sa puissance en lui demandant de gérer plusieurs tâches en même temps ou en utilisant simplement des applications lourdes — comme des jeux vidéo, typiquement —, mieux vaut qu'il soit doté d'une bonne mémoire vive. Quand on flâne dans les allées des magasins spécialisés comme la boutique SFR, ou ne serait-ce que qu'à la présentation officielle de nouveaux smartphones chez des marques phares telles qu'Apple ou Samsung, on a tendance à se focaliser surtout sur ce qui est apparent. Le choix d’un smartphone dépend de nombreux critères mais surtout de ce que vous souhaitez en faire : pour les jeux, le travail, les photos, les films, la musique, etc. Lorsque l'on compare la consommation d'électricité des smartphones aux besoins des appareils électriques plus volumineux historiquement utilisés pour la connectivité et le divertissement, les résultats montrent que les économies sont substantielles[139]. De plus, la consommation peut être différente entre les différents types d'interfaces sans fils. »[8]. Le smartphone retourne à l'état « RRC-veille » lorsque la temporisation d'inactivité du smartphone est écoulée[68]. Digest of Technical Papers., IEEE Symposium, CASES '03 Proceedings of the 2003 international conference on Compilers, architecture and synthesis for embedded systems, 28th Annual ACM Symposium on Applied Computing, AIAI 2012 International Workshops: AIAB, AIeIA, CISE, COPA, IIVC, ISQL, MHDW, and WADTMB, 9th international conference on Mobile systems, applications, and services, seventeenth ACM symposium on Operating systems principles, 7th International and Interdisciplinary Conference, CONTEXT 2011, 2010 IEEE/ACM/IFIP International Conference on Hardware/Software Codesign and System Synthesis (CODES+ISSS), HotMobile '13 Proceedings of the 14th Workshop on Mobile Computing Systems and Applications, Wireless Telecommunications Symposium, 2004, Computer Supported Cooperative Work in Design (CSCWD), 2013 IEEE 17th International Conference on, MobiSys '07 Proceedings of the 5th international conference on Mobile systems, applications and services, EuroSys '13 Proceedings of the 8th ACM European Conference on Computer Systems, CODES+ISSS '12 Proceedings of the eighth IEEE/ACM/IFIP international conference on Hardware/software codesign and system synthesis, MobiSys '12 Proceedings of the 10th international conference on Mobile systems, applications, and services, HotNets-X Proceedings of the 10th ACM Workshop on Hot Topics in Networks, Multimedia Information and Signal Processing - Aalborg University, 2010 Ninth International Conference on Mobile Business and 2010 Ninth Global Mobility Roundtable (ICMB-GMR), Design, Automation and Test in Europe, 2006. Quels smartphones se rechargent le plus vite . Toutefois, il existe plusieurs façons d'augmenter à la fois la qualité et la puissance sonore d'un smartphone. Sinon elle ne représente que 0,5 % du total[note 11],[36]. Très récemment, des écrans AMOLED[note 16] ont commencé à remplacer les écrans LCD standard des smartphones grand public. Il existe deux ensembles de méthodes pour établir la modélisation : Les batteries lithium-ion sont très populaires pour les systèmes embarqués mobiles en raison du bon rapport énergie/poids, de leurs longues durées de vie, et leur faible auto-décharge[125]. Pour la suite de la lecture plusieurs techniques sont possibles[95]. La modélisation de la puissance permet de décrire la façon dont l'énergie est consommée en utilisant des modèles mathématiques. En outre, avec plus de capteurs, comme le GPS[note 3], disponibles sur les appareils[11], et comme l'amélioration de la capacité de la batterie est très modérée par rapport à l'augmentation des nouveaux services et matériels[17], le contrôle du contexte et de la consommation d'énergie du smartphone devient un défi[11]. La consommation énergétique d'un smartphone a un impact important sur son autonomie mais un impact négligeable sur la consommation d'énergie globale. Alors que la puissance de calcul est doublée tous les deux ans selon Moore, la capacité de la batterie double tous les dix ans seulement[16]. Cependant, l'interface LTE consomme beaucoup d'énergie, à cause du phénomène de l'état de « queue » qui est particulièrement élevé (de 32,2 % à 62,2 % de la consommation totale)[64]. Ce qui a pour effet d'augmenter l'autonomie. En effet, la plupart de l'énergie d'une application est passée dans l'accès aux composants d'entrées-sorties. Le contenu affiché à l'écran peut également affecter la consommation d'énergie de 33,1 mW avec un écran blanc et 74,2 mW pour un écran noir[note 12],[40]. Lors de la rédaction d'un SMS, la puissance consommée est dominée par l'affichage[87]. Proceedings. Avec les services de l'Internet mobile qui deviennent populaires et les utilisations d'application qui ont radicalement changé, la transmission de données sans fil représente une partie importante de la consommation d'énergie des smartphones[11]. Ce smartphone reprend le design de l’iPhone 8 avec les caractéristiques d’un iPhone 11. Pour la mémoire vive (RAM[note 10]), la puissance peut être assez élevée (supérieure à 100 mW dans certains scénarios), mais est toujours à corréler avec l'utilisation du processeur. Cela se traduit par une variation de la charge de travail sur les accès entrée-sorties[19]. Pourtant, c'est surtout ce qu'il se passe dans la machine qui devrait attirer une attention toute particulière… D'autant plus si le porte-monnaie ne permet pas d'aller dans le haut de gamme. 2nd, Electronics and Telecommunications Research Seminar Series, 10th Workshop Proceedings, Computer Communications, Spécial Issue Wireless Green Communications and Networking, 2008 Sixth Annual IEEE International Conference on Pervasive Computing and Communications, Aalto University publication series DOCTORAL DISSERTATIONS, 139/2011, 2012 IEEE Sixth International Conference on Software Security and Reliability (SERE), MoVid '13 Proceedings of the 5th Workshop on Mobile Video, CoNEXT '12 Proceedings of the 8th international conference on Emerging networking experiments and technologies, International Journal of Handheld Computing Research, Aalto University publication series DOCTORAL DISSERTATIONS 187/2013, Consumer Communications and Networking Conference (CCNC), 2011 IEEE, MobiCom '13 Proceedings of the 19th annual international conference on Mobile computing & networking, Système de localisation basé sur le Wi-Fi, Smartphone Android : optimiser les performances de la batterie, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Consommation_énergétique_d%27un_smartphone&oldid=177484546, Article contenant un appel à traduction en anglais, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, BlueCore3 (consommation donnée par la fiche technique), Lorsque le Bluetooth est passé à l'état actif, Lorsque le smartphone est connecté à un autre équipement mais il n'y a pas d'échange de données, Lorsque le téléphone est à la recherche d'autres équipements Bluetooth, Netgear MA701 (consommation donnée par la fiche technique), 38 % pour les requêtes et réponse HTTP et 16 % dû à un outil de traqueur d'utilisateur, 45 % dû à un outil de traqueur d'utilisateur, 65 % pour la construction de la base de données et 15 % dû à un outil de traqueur d'utilisateur, 27 % pour le rendu du navigateur, 20 % sur le téléchargement de la carte, Sensibiliser les utilisateurs à la bonne utilisation de la charge de son téléphone, Informer les utilisateurs sur la consommation énergétique des applications disponibles. Réduire la consommation d'énergie à l'état de repos doit être une priorité pour améliorer la durée de vie de la batterie (en moyenne, le téléphone est à l'état inactif 89 % du temps, et cela représente 46,3 % de la consommation totale du système)[41]. Comme les smartphones s'en remettent de plus en plus aux connexions sans fil pour réaliser des fonctions, la consommation énergétique augmente de manière significative[3]. Et si vous vous sentez un peu perdu en lisant les caractéristiques de tel ou tel nouveau modèle — même sur SFR Actus, on le conçoit — alors suivez le guide ! Cette activité est induite par les exécutions de logiciels, liées à l'activité des utilisateurs. Bien que les ordinateurs de bureau puissent facilement manipuler ces contenus web dynamiques, leur exécution est consommatrice de temps et d’énergie[84]. C'est l'étape des calculs de géométrie, où le processeur calcule les attributs de vertex et les positions au sein d'une scène 3D, qui utilise la plus grande partie de la puissance et de temps de calcul, consommant plus de 40 % de temps de calcul et plus de 35 % de la puissance totale[98]. Il y a trois axes d'améliorations possibles : Influencer le comportement de l'utilisateur (par exemple, en incitant les utilisateurs à débrancher les chargeurs) est susceptible d'être moins efficace que des améliorations techniques car la consommation d'électricité du processus de recharge ne présente pas un intérêt immédiat pour l'utilisateur final[143]. Par rapport à l'écran LCD, AMOLED offre une meilleure qualité d'affichage et un meilleur rendement énergétique en raison de son mécanisme unique d'éclairage[45]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Par conséquent, au lieu de limiter le nombre d'applications, il devrait y avoir une information sur les applications et les types d'accès réseau moins consommateurs en énergie. L'utilisation de batteries de plus grande capacité pourrait être une solution triviale, mais leur évolution technologique ne suit pas les tendances dictées par la loi de Moore. L'état inactif peut être relativement élevé, car il correspond juste à l'état précédant l'état de sommeil[51]. Cela amène les chercheurs à travailler sur différentes solutions pour réduire la consommation d'énergie afin d'améliorer l'expérience utilisateur. Par exemple, en 2007, des mesures sur un HTC Wizard iMate KJam (en) montrent que le processeur consommait jusqu'à 35 % de la puissance totale[note 6],[26]. Le déport d'une application dans le Cloud n'est bénéfique que lorsque cette application est consommatrice en puissance de calcul et demande peu d'interactions avec les interfaces réseaux[136], car la majorité de la consommation d'énergie pour les applications déportées est due à la transmission des données[137]. L'avantage, avec cette marque, c'est que vous pourrez tout de suite juger de la puissance du produit puisque ses SoC sont classés en séries, de 2 à 8.